0 Items - د.م.0.00
0
  • No products in the cart.

Accent s’attaque aux smartphones

Accent s’attaque aux smartphones

Après la Tunisie, Accent vient de lancer sa marque de smartphones au Maroc. L’entreprise marocaine, connue pour ses ordinateurs, a commencé à élargir son activité à d’autres produits. L’année dernière, Accent s’est lancée dans les tablettes. Aujourd’hui, ce sont les smartphones qui mobilisent l’essentiel des efforts de l’entreprise. Une division spéciale a vu le jour fin 2013 pour la création d’une gamme Android qui couvre trois produits (A 400, A450 et A500). Accent compte lancer des terminaux 4G dès janvier prochain. «Nos smartphones sont conçus au niveau de notre bureau de recherche puis produits en Chine dans les plus grandes usines», explique Karim Mazouzi, président de DBM (propriétaire de la marque Accent). L’essentiel de la production mondiale de smartphones est assuré en Chine. Sur ce segment, DBM se montre pour le moins ambitieuse avec un objectif d’écouler 800.000 appareils dans la région d’ici fin 2015. Les prochains lancements programmés auront lieu au Sénégal et en Côte d’Ivoire. La marque est également en négociation avec l’opérateur télécom sud-africain MTN pour développer une offre commune. Accent compte également se démarquer par la qualité de son service-après vente et la disponibilité des pièces de rechange. La marque marocaine joue également sur l’argument prix (entre 800 et 1.890 DH). La distribution se fera auprès des magasins spécialisés et des grandes surfaces.
L’orientation vers les smartphones annonce un revirement stratégique puisque les ordinateurs sont condamnés à disparaître dans les prochaines années. DBM emploie plus de 100 personnes et dispose de deux unités de montage automatisé à la zone industrielle de Mohammedia. Ces unités produisent actuellement des ordinateurs et des tablettes. Justement, Accent revendique le leadership au Maroc sur le segment des tablettes avec 300.000 unités écoulées, essentiellement en 3G. Les ventes des ordinateurs sont, entre autres, boostées par des programmes publics comme Injaz ou Nafida, où Accent détient une importante part de marché.
L’entreprise a su diversifier ses débouchés à l’international. En plus d’une présence en Afrique, DBM lorgne les marchés saoudien et français.
L’ensemble de ces performances ont permis à DBM de réaliser un chiffre d’affaires de 300 millions de DH en 2013. «Nous avons comme objectif d’atteindre un chiffre d’affaires de 1 milliard de DH d’ici 2015», annonce Mazouzi. DBM est aujourd’hui convoitée par plusieurs banques. L’entreprise planche sur un projet d’introduction en Bourse entre 2015 et 2016. Toutefois, DBM attend le moment propice pour cette opération.

IL. B. – See more at: http://www.leconomiste.com/article/957133-it-accent-s-attaque-aux-smartphones#sthash.slEwjMRp.dpuf

Write a Message

Your email address will not be published.

Related Posts